Bébé Malade? Maman Bobo!

BebeMaladeGenialCe dernier mois, Petit Brocoli a enchaîné : Fièvre, Gastro, Rhume, Rhino et Conjontivite. Et je n’en peux plus qu’on me dise « c’est normal, il fait son système immunitaire ». C’est comme si on me disait « Un poil pubien? Super, ça veut dire que tu es une vraie femme dorénavant ». Aujourd’hui, au lieu de m’apitoyer sur mon sort, je vais vous dire avec toute l’ironie qu’il se doit pourquoi c’est génial quand Petit Brocoli est malade :

 

Parce qu’il apprend à partager… Ses microbes surtout hein, ne nous fourvoyons pas.

Parce que, lorsqu’il a une conjonctivite, j’ai un bébé panda à la maison. (Par contre, il ne mange pas de bambou, j’ai testé, ça n’a pas marché.)

Parce que, lorsqu’il a la gastro, je n’ai pas à me triturer la tête pour le menu de la journée : ce sera riz-carottes-oignons-bananes !

Parce que, quelle que soit la maladie, je sais que je vais devoir lui mettre un truc dans un orifice #SérumPhy, #Suppo, #Dacryosérum, #Thermomètre, et ça c’est trop cool.

Parce que, lorsqu’il a de la fièvre l’hiver, j’ai directement ma bouillotte. Même plus besoin de micro-ondes ! (N’essayez pas de mettre bébé dans le micro-ondes chez vous, pour qu’il soit plus chaud. Il y en a qui ont essayé…)

Parce que, en plus de le voir toute la journée, je le vois aussi la nuit car il n’arrive pas à dormir.

Sur ce, je me détends du string et je vais changer une couche ! Voilà, n’hésitez pas, vous aussi, à me dire à quel point vous kiffez quand votre enfant est malade.

Cotcotement,
Poupoule

Publicités

Vis ma vie de Mère Célibataire

Non, je ne suis pas morte. Ok, çà fait longtemps que je n’ai pas écrit. Ce n’est pas que je n’ai rien à dire, au contraire. Aujourd’hui, je vais vous raconter comment je suis devenue (presque) mère célibataire et comment je le vis.

Papa Ours et moi, nous nous aimons sans conteste. On y peut rien, c’est comme ça. Par contre, son boulot, il nous aime moins. Et ses gentils patrons ont décidé de l’envoyer en mission dans le trou du cul du monde pour AU MOINS trois mois. C’est ainsi qu’a débuté ma vie de mère célibataire.

MereCelibat

On ne s’en rend pas compte avant de l’avoir vécu. Mais les mamans célibataires sont de vraies warrior. Elles doivent assurer sur tous les fronts.
–          Y’a pas de « Il pleure encore, c’est à ton tour »
–          Y’a pas non plus de « Laisse, je vais le faire, tu es fatiguée de ta journée »
–          Ou bien de « Tu me fais un massage !? Alleeeez ! »
–          Ou encore de « Tu sors les poubelles et moi, je fais la vaisselle, ok ? »

Quand tu es mère célibataire, quelle que soit ton humeur, quelle que soit ton degré de fatigue, tu n’as de répit que lorsque ton enfant dort et encore, parfois les tâches ménagères ou une tonne de paperasse t’attendent! Et pour le faire garder rien que le week-end ou le soir ??? Bah, si tu n’as pas Papy et Mamie à côté, c’est clairement la galère.

Alors évidemment, c’est cool car je profite à fond de mon fils. Il n’y en a que pour moi. Il n’empêche que Papa Ours est un mari attentionné et un Papa qui s’occupe merveilleusement bien de son fils. Son absence se fait ressentir.
Heureusement, je ne vis cela que cinq jours sur sept. Donc je suis effectivement une fausse mère célibataire car le week-end, je peux profiter de mon homme (même s’il faut que je le partage avec Petit Brocoli ^^).

Pour conclure, niveau organisation, sérénité, et vie professionnelle, je dis « chapeau bas » à toutes les mamans célibataires qui déchirent au quotidien #JeNeSuisPasAuNiveau .

Et vous, quelques difficultés rencontrez-vous au quotidien quand vous êtes seules avec votre progéniture !?

Cotcotement,

Poupoule