J’ai testé pour vous : le 10ème mois de grossesse

Si vous êtes gâtées par la nature, il se peut que, comme moi, vous connaissiez les joies du 10ème mois de grossesse #IronyInside. 10 mois ? Oui, c’est possible, c’est rare, mais certaines femmes dépassent leur terme. Pas plus que 2 semaines, je vous rassure ! Et aujourd’hui, je vais vous révéler ce que fait une femme dans son 10ème mois.

1/ Elle se documente, c’est limite si elle n’est pas devenue en quelques jours étudiante sage femme…

Col postérieur/antérieur, tête fixée, accouchement dirigé/dystocique, périnée complet, décollement des membranes, bref, le lexique obstétrical n’a plus aucun secret pour elle, histoire de glaner une ou deux infos lors des consultations de suivi (tous les deux jours à partir de la date de terme !).

2/ Elle essaie de déclencher son accouchement par des méthodes… Plus ou moins naturelles.

  • Elle s’active : elle marche, passe l’aspi (perso, j’ai réussi à le faire exploser…), fait les carreaux, ajoute des choses inutiles dans sa valise de maternité, retire les choses utiles qu’elle avait mises il y a plus de deux mois… Et pendant que d’autres dansent sur Thriller

  • Elle se tripote les mamelons (au cas où ça provoquerait des contractions utérines… #Ocytocine)
  • Elle fait l’amour avec son conjoint (après tout, c’est lui qui l’a mis là où il est, c’est à lui de le faire sortir non ? #Prostaglandine)

  • Elle mange épicé, de l’ananas frais ou se laisse tenter par l’huile de ricin/onagre.

3/ Elle questionne sa sage femme :

  • « Mais, il va bien finir par sortir, hein ? »
  • « Vous le sentez bien vous, pour l’accouchement ? »
  • « C’est pour ce soir, vous pensez ? »
  • « Comment on fait s’il veut rester ? »

Autant de questions auxquelles la sage femme ne pourra répondre que vaguement évidemment ! « Vous venez avec vos questions, je viens avec mes réponses ! » #GeorgesMarchais

4/ Elle se met à croire à :

L’homéopathie, l’aromathérapie, la chromothérapie, la phytothérapie, la pleine lune, Dieu, vaudou etc… Si elle n’y croyait pas avant. On ne sait jamais…  Après tout, ça a bien marché pour Gertrude, l’arrière grande tante d’Hélène, à qui vous n’aviez pas parlé depuis 10 ans au moins et qui vous a conseillée en apprenant votre situation.

5/ Elle met un coup de pression à son bébé pané :

  • Elle crie au beau milieu de la nuit : « la clef, la clef, la clef, sors, sors, viiiiiiiiiiiiiiiite »
  • Elle lui fait du chantage : « si tu ne sors pas aujourd’hui, tu n’auras pas de bonbon avant tes 18 ans, alors que ton grand frère, lui, en mangera tout plein devant toi ! »
  • Elle se résigne : « Non, mais d’accord, j’ai compris, t’as envie de rester dans un milieu aquatique, quand tu sortiras, on te donnera à une maman dauphin qui t’élèvera comme son propre fils ! »

  • Elle se met en colère en mode super nanny : « Je compte jusqu’à trois et à trois, tu sors. Attentiooooon, uuuuun, deuuuuuux, tr… »
  • Elle désespère (*mangeant sa deuxième plaquette de chocolat de la journée*) : « De toute façon, tu vas bien finir par sortir d’une façon ou d’une autre, et ce jour-là, couic couic le cordon ombilical mon p’ti ».

 

6/ Et lui, au final :ChatPinguoin

Il est pépouz tranquillou, et il se dit dans un coin de sa tête à deux fontanelles : « semaine 41, les organes de ma mère n’ont toujours pas remarqué que je n’étais pas un des leurs ».

 

 

Et vous? Vous avez déjà dépassé le terme? Qu’avez-vous fait???
Bien cotcotment et enceintement,
Poupoule