Quand mon fils prend sa dose…

Ceci n’est pas un article sponso !!! Je lis souvent le blog de Mamanh24… Notamment parce que nous avons des enfants du même âge et que nous sommes enceintes toutes les deux mais aussi et surtout pour toutes ses petites astuces, qui peuvent se révéler utiles au quotidien. Récemment, elle proposait un article sur le « Saint Graal des Liniments ». Ayant moi-même un Doctorat en Liniment, spécialité Tartinage de Fesses, je me suis ruée sur cet article. Loin de moi l’idée de vouloir lui faire de la concurrence, aujourd’hui, je vais vous parler de mon Saint Graal à moi (Petit Brocoli), le liniment en dosette !

Soyons claires, je n’ai pas trouvé de liniment mieux ou moins bon qu’un autre jusqu’à présent, en terme de composition. Et pourtant, j’ai du testé (presque) toutes les marques possibles et imaginables. Je pense que tout dépend du bébé et le mien, heureusement, il n’a pas l’air d’avoir la peau super sensible donc, tout lui convient. Je ne tartine pas mon fils à chaque change mais s’il y a bien un moment où je n’oublie pas de lui mettre du liniment c’est après ses selles. Sinon, l’irritation est possible #OnSeDitTout.

Oui, mais bon, en voyage ou en déplacement, voilà que cette histoire de liniment devient compliquée… Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne suis pas une adepte des lingettes et que le flacon de liniment est vraiment encombrant !!! Alors, depuis que je me suis procurée du liniment en dosettes, ma vie a changé #CeNEstPasExagéréDuTout #OnSeCroiraitAuTéléAchat

LinimentGifre

Maintenant, je me déplace toujours avec deux dosettes de liniment dans le sac à langer. Je ne redoute plus que Petit Brocoli ait des selles dans le train et que ça finisse par l’irriter si je ne le nettoie qu’avec de l’eau. Je n’ai pas forcément besoin de faire acheter une bouteille de liniment à mes parents ou beaux-parents, qu’on finira toujours par remporter dans nos sacs déjà ultra chargé car, on ne se voit pas assez souvent pour la finir. Voilà, le liniment en dosette est testé et approuvé #JeSuisBarackObama à acheter et racheter !

Je me permets trois astuces :

  1. A la maison, pas besoin d’utiliser les dosettes. Ce n’est pas très économique, ni très écologique (car beaucoup d’emballages hein !?). Pour ma part, j’utilise différents liniments et je préfère ceux qui ont une pompe #Cooper #Natessance, car ils sont bien pratiques en terme d’utilisation quand Petit Brocoli gigote sur la table à langer.
  2. Avant d’utiliser la dite dosette, n’hésitez pas à mélanger le liniment en appuyant sur la dosette (pas encore ouverte, hein, sinon catastrophe #IlYEnAQuiOntEssayé). Ca rend le mélange plus homogène.
  3. En rejoignant le club des Mamans, les laboratoires Gifrer vous envoie des dosettes de liniment et du sérum phy… N’hésitez pas à vous inscrire, rien que pour tester l’échantillon!

Et vous, vous utilisez quoi comme liniment ? Sous quel format ? Avez-vous déjà testé le liniment en dosettes ?

Cotcotement,
Poupoule

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’allaitement en 10 points

louve_romulus_statueRécemment, l’article d’Amélie sur le début de son allaitement m’a beaucoup touché. En effet, l’allaitement, n’est pas toujours simple. Surtout au début. Parfois, on est mal renseigné et ça n’arrange rien. Aujourd’hui, je vous livre ce que j’ai appris sur l’allaitement (sans aucune prétention, car, je ne suis pas médecin, ni consultante en lactation).

 

  1. Il est très, mais alors, très rare de ne pas avoir de lait. Plus le bébé tète, plus vos seins produiront. Les baisses de lactation sont possibles. Leurs origines peuvent être dues à plusieurs facteurs physiques ou mentaux : le bébé ne tète pas correctement, le bébé a un frein de langue, la position d’allaitement n’est pas optimale pour l’enfant et la maman, la maman doute de pouvoir allaiter correctement son enfant, la maman est stressée ou fatiguée. Voilà, ça arrive et c’est humain. Je me permets de rappeler que les poussées de croissance de nos bébés se trouvent aux environs de la 3ème semaine, de la 6ème semaine, du 3ème mois et du 6ème mois et qu’il est possible de se sentir « vide » à ces moments-là !
  1. Nous produisons le plus de lait la nuit (en gros 23h – 5h) car c’est la période où la prolactine est la plus sécrétée. Si bébé fait ses nuits et que vous sentez une petite baisse de lactation. Vous pouvez envisager de vous tirer du lait à ce moment-là.
  1. Si jamais vous souhaitez augmenter votre lactation sans passer par le tire-lait ou médicaments, vous pouvez essayer des tisanes d’allaitement, le fenouil et le fenugrec, la levure de bière (appelée aussi levure diététique) et, si possible, multiplier les tétées. No stress, ça ne marche pas toujours aussi rapidement que prévu ! Rien est acquis, rien est perdu, on ne se décourage pas. Des mères arrivent à relancer leur lactation jusqu’à 6 mois après le sevrage de leur bébé et d’autres mères arrivent à allaiter… Leur enfant adopté ! Courage !
  1. Il n’y a pas de lait nourrissant ou pas nourrissant. Le lait d’une maman convient TOUJOURS à son enfant. Les seules choses à ne pas consommer sont l’alcool, la drogue et la cigarette mais je ne vous apprends rien, hein ?
  1. Si bébé ne prend pas de poids, que faire ? La première chose à faire est de reporter le poids de votre enfant sur la courbe de poids des bébés allaités. (Et oui, elle est différente de celle des bébés au bib’ !). Si bébé est vraiment en dessous des courbes, il peut, encore une fois y avoir plein de raisons différents. Sachez juste que bébé ne prend pas du poids d’une façon linéaire. Il ne faut pas hésiter en tout état de cause d’allaiter à demande. En plus de ça, ce qu’il faut savoir c’est que le lait en début de tétée est très riche en lactose et en fin de tétée, en graisse. C’est pourquoi, si le bébé fait beaucoup de tétées courtes, on peut lui proposer deux fois de suite le même sein afin qu’il obtienne du lait riche en graisses qui va l’aider à prendre du poids.
  1. Comment venir à bout des crevasses ? Il existe des crèmes, certes, mais avant cela, votre colostrum est le meilleur soin pour vos mamelons. Par ailleurs, les crevasses sont souvent dues à un bébé qui tète mal pour une raison ou une autre. Il faut donc commencer par corriger sa position au sein et ensuite chercher des causes physiques.
  1. Parfois, une personne vous donne des conseils et une autre vous dit son contraire. Vous ne savez plus où donner de la tête, ni à qui faire confiance. No soucaiiii. On commence par se calmer. La personne qui connait le mieux votre bébé, c’est vous. Ensuite, il est important, si vous avez des questions ou des problèmes dans votre allaitement que vous soyez épaulée pour pouvoir le mener comme bon vous semble. Les consultantes en lactation IBCLC sont des professionnelles de la santé spécialisées dans l’allaitement. Elles ont une certification internationale IBCLC qu’elles doivent renouveler tous les 5 ans qui prouve qu’elles sont au fait de toutes les nouveautés concernant l’allaitement et qu’elles justifient d’un certain nombre d’heures passées aux cotés de mamans allaitantes. Les conseillers en lactation et les assos peuvent aussi vous aider par leurs conseils, leur expérience et leur vécu. Ces personnes-là sauront normalement vous rediriger vers une consultante en lactation IBCLC si besoin est.
  1. Le tire-lait n’est pas obligatoire qu’il soit manuel ou électrique. Le tout est quand même de savoir s’extraire du lait manuellement. En effet, on peut être bloquée quelque part les seins remplis, sans son bébé. #AscenseurEnPanneBonjour
  1. Si toutefois vous nécessitez un tire-lait (notamment pour la reprise du travail ou pour un voyage), sachez qu’il existe des tire-laits à pompage simple ou double et différentes tailles de téterelle. Certains tire-laits (pour le bonheur des femmes qui vont se tirer le lait au travail) sont tellement petits qu’on peut les mettre dans notre sac à main ! #NiVuNiConnuJtEmbrouille
  1. Comment donner son lait à un petit bout de chou alors que vous devez vous absenter ? Avant 6 semaines, il n’est pas recommandé de donner le biberon à un bébé à cause de la confusion sein-tétine. (Pour ce point, certains professionnels de la santé m’ont dit que la confusion sein-tétine était possible à tout âge. Je leur ai répondu que ce qu’ils disaient était vrai mais que je trouvais à titre personnel que les 6 premières semaines d’allaitement étaient les plus décisives pour le mettre en place durablement). Alors vous pouvez laisser la personne chargée de garder votre enfant, lui donner votre lait à la cuiller, au verre, à la pipette, à la seringue ou encore à la tasse à bec.

Voilà, j’espère que tous ces conseils pourront aider. Si des professionnels de l’allaitement (j’englobe par là aussi des mamans allaitantes) ne sont pas d’accord avec ce que j’ai écrit, je les invite à prendre la parole et à me prouver le contraire car, je suis toujours prête à me remettre en question et surtout, je ne veux pas prodiguer des conseils faux !

Et vous? Quels conseils vous ont aidé durant l’allaitement?

CotCotement,
Poupoule

Rendez-vous sur Hellocoton !

P.S. : Voici les sites que je consulte pour me tenir informée :

La Leche Leage : http://www.lllfrance.org/
C’est THE site sur l’allaitement, d’après moi !

Lactissima – A tire d’ailes : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/
C’est le blog de la « star » des consultantes en lactation Française. Je dis ça car elle est parfois invitée sur les plateaux télé ! Vous y trouverez pleins de conseils et d’astuces.

Chantal Lavigne IBCLC : http://chantallavigneibclc.qc.ca/
C’est le blog d’une consultante en lactaction Québécoise très engagée !

Je suis une seinte : http://jesuisuneseinte.wordpress.com/
C’est un blog très touchant et bien sûr très pro-allaitement où des mamans allaitantes témoignent et ça fait du bien.

Maman éprouvette : http://www.mamaneprouvette.com/
C’est un blog qui mériterait un prix spécial « MaternitéScientifiqueExpliquéeAuxNulles ». Je m’explique, Maman éprouvette est une scientifique qui partage certains faits sur la mère et l’enfant, notamment sur l’allaitement. Ce qui est intéressant, c’est qu’elle rend ce contenu accessible, même pour ceux et celles qui n’ont pas fait, de prime abord, d’études poussées en Biologie.

Sa toute toute toute première fois!

–          Son premier sourire

–          Le premier « Maman »

–          Son premier mot

–          Son premier pas

–          La première fois qu’il comprend son prénom

–          La première fois qu’il se retourne

–          La première fois qu’il dort une nuit entière

–          Le premier regard

–          Le premier rire

–          La première fois où il se met debout

Toutes ses premières fois m’ont marquée. J’ai été présente à chacune d’elles et je sais que je ne les revivrai jamais. C’est comme si c’était hier et pourtant, Petit Brocoli a désormais 1 AN.

P1030473

CotCotement vôtre,

Poupoule

Bébé Malade? Maman Bobo!

BebeMaladeGenialCe dernier mois, Petit Brocoli a enchaîné : Fièvre, Gastro, Rhume, Rhino et Conjontivite. Et je n’en peux plus qu’on me dise « c’est normal, il fait son système immunitaire ». C’est comme si on me disait « Un poil pubien? Super, ça veut dire que tu es une vraie femme dorénavant ». Aujourd’hui, au lieu de m’apitoyer sur mon sort, je vais vous dire avec toute l’ironie qu’il se doit pourquoi c’est génial quand Petit Brocoli est malade :

 

Parce qu’il apprend à partager… Ses microbes surtout hein, ne nous fourvoyons pas.

Parce que, lorsqu’il a une conjonctivite, j’ai un bébé panda à la maison. (Par contre, il ne mange pas de bambou, j’ai testé, ça n’a pas marché.)

Parce que, lorsqu’il a la gastro, je n’ai pas à me triturer la tête pour le menu de la journée : ce sera riz-carottes-oignons-bananes !

Parce que, quelle que soit la maladie, je sais que je vais devoir lui mettre un truc dans un orifice #SérumPhy, #Suppo, #Dacryosérum, #Thermomètre, et ça c’est trop cool.

Parce que, lorsqu’il a de la fièvre l’hiver, j’ai directement ma bouillotte. Même plus besoin de micro-ondes ! (N’essayez pas de mettre bébé dans le micro-ondes chez vous, pour qu’il soit plus chaud. Il y en a qui ont essayé…)

Parce que, en plus de le voir toute la journée, je le vois aussi la nuit car il n’arrive pas à dormir.

Sur ce, je me détends du string et je vais changer une couche ! Voilà, n’hésitez pas, vous aussi, à me dire à quel point vous kiffez quand votre enfant est malade.

Cotcotement,
Poupoule

Vis ma vie de Mère Célibataire

Non, je ne suis pas morte. Ok, çà fait longtemps que je n’ai pas écrit. Ce n’est pas que je n’ai rien à dire, au contraire. Aujourd’hui, je vais vous raconter comment je suis devenue (presque) mère célibataire et comment je le vis.

Papa Ours et moi, nous nous aimons sans conteste. On y peut rien, c’est comme ça. Par contre, son boulot, il nous aime moins. Et ses gentils patrons ont décidé de l’envoyer en mission dans le trou du cul du monde pour AU MOINS trois mois. C’est ainsi qu’a débuté ma vie de mère célibataire.

MereCelibat

On ne s’en rend pas compte avant de l’avoir vécu. Mais les mamans célibataires sont de vraies warrior. Elles doivent assurer sur tous les fronts.
–          Y’a pas de « Il pleure encore, c’est à ton tour »
–          Y’a pas non plus de « Laisse, je vais le faire, tu es fatiguée de ta journée »
–          Ou bien de « Tu me fais un massage !? Alleeeez ! »
–          Ou encore de « Tu sors les poubelles et moi, je fais la vaisselle, ok ? »

Quand tu es mère célibataire, quelle que soit ton humeur, quelle que soit ton degré de fatigue, tu n’as de répit que lorsque ton enfant dort et encore, parfois les tâches ménagères ou une tonne de paperasse t’attendent! Et pour le faire garder rien que le week-end ou le soir ??? Bah, si tu n’as pas Papy et Mamie à côté, c’est clairement la galère.

Alors évidemment, c’est cool car je profite à fond de mon fils. Il n’y en a que pour moi. Il n’empêche que Papa Ours est un mari attentionné et un Papa qui s’occupe merveilleusement bien de son fils. Son absence se fait ressentir.
Heureusement, je ne vis cela que cinq jours sur sept. Donc je suis effectivement une fausse mère célibataire car le week-end, je peux profiter de mon homme (même s’il faut que je le partage avec Petit Brocoli ^^).

Pour conclure, niveau organisation, sérénité, et vie professionnelle, je dis « chapeau bas » à toutes les mamans célibataires qui déchirent au quotidien #JeNeSuisPasAuNiveau .

Et vous, quelques difficultés rencontrez-vous au quotidien quand vous êtes seules avec votre progéniture !?

Cotcotement,

Poupoule

Oh la vaaaaache !

VacheJe témoignais, dans cet article, de la façon dont l’allaitement m’avait rendu mère. Néanmoins, il n’est pas toujours aisé d’en parler. En effet, face aux professionnels de la santé ou à mon entourage, j’ai été confrontée aux « avis des gens qui savent MIEUX ». Aujourd’hui, je me venge et j’en fais des caisses en inventant les « bonnes répliques face aux gens qui savent ».

Si tu allaites ton fils plus de 6 mois, il va devenir totalement dépendant à toi. En plus, tu auras de grandes difficultés à le sevrer.

Oui, je sais, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé de l’allaiter jusqu’à ces 18 ans.

Ton fils n’a pris que 100gr ce mois-ci !? Ton lait n’est pas assez nourrissant !

Sachant que le lait maternel est toujours adapté aux besoins de l’enfant, je crois plutôt que c’est la connerie qui est très nourrissante.

Ta mère n’a pas eu de lait, t’auras pas de lait.

Et c’est ainsi que l’espèce humaine s’éteint à l’ère préhistorique.

Lave-toi les mamelons avant chaque tétée sinon ton bébé va être malade.

Bien entendu, je les désinfecte, je les aseptise, je les stérilise et ensuite, je les mets sous vide. Et sinon, toi tes hémorroïdes/herpès ça va bien ?

Allaiter à la demande ? Tu lui apprends à grignoter toute la journée. Ton bébé va devenir obèse !

Ah, je croyais pourtant que l’allaitement prévenait de l’obésité… Et toi, tu pèses combien de tonnes de préjugés déjà ?

Les laits artificiels sont actuellement plus ou moins identiques au lait maternel. Je ne vois donc pas pourquoi tu t’emmerdes avec l’allaitement.

(Trop d’arguments me viennent à l’esprit mais je vais faire court). Eh bien premièrement, l’allaitement ne m’emmerde pas, il t’emmerde toi apparemment. Deuxièmement, quand tu trouveras un lait infantile avec anticorps, cellules vivantes, enzymes et hormones, tu me feras signe. Et pour finir, quels que soient les avantages que prodiguent l’allaitement, je fais bien ce que je veux, non d’une pipe (en bois pour celles qui auraient l’esprit mal placé).

Tu allaites !? Tu ne peux pas manger chinois alors !

Ah non, ni indien, ni japonais, ni français, ni italien d’ailleurs. Je ne mange plus ou que des mets guatémaltèques quand mon fils le veut bien.

Et vous, qu’est-ce qu’on vous a déjà dit à propos de l’allaitement et qu’avez/auriez-vous répondu ?

Cotcotement,
Poupoule
Rendez-vous sur Hellocoton !

LA Maman de Janvier

 

eglantine1_leaderVous la connaissez ou la reconnaissez peut-être. Elle s’appelle Eglantine Eméyé et c’est une animatrice télé (ancienne Miss Météo sur Canal+ entre autre !). Je vous en parle aujourd’hui car je l’ai découverte à travers une interview deThierry Ardisson dans Salut Les Terriens samedi 11 Janvier et elle m’a beaucoup touchée.

Cette femme est maman de deux enfants dont l’un est polyhandicapé.

C’est une maman courage « comme il en existe beaucoup » me direz-vous. Mais aujourd’hui, elle lève le voile sur l’autisme, le handicap et ce que vivent les parents à travers le documentaire Mon fils, un si long combat. Il sera diffusé sur France 5, le 21 Janvier 2014 à 20h40.

Son petit Samy, qui a aujourd’hui 9 ans et demi a été victime alors qu’il n’était qu’un nourrisson d’un arrêt cardiaque et d’un AVC. Il a ensuite été déclaré autiste. Son témoignage est poignant. Il ne s’agit pas là de faire pleurer dans les chaumières. Au contraire, Eglantine essaye de montrer son quotidien pour faire avancer les choses (notamment au niveau de l’encadrement des enfants qui ont ce type de handicap) et d’aider les parents en détresse. En effet, elle le dit elle-même, « certains parents sont seuls avec leurs enfants autistes et/ou handicapés car il n’y a pas de possibilité de les faire garder. Il s’agit là de non assistance à personne en danger. » Je pense que quand elle prononce ces mots, elle pense autant aux enfants qu’aux parents.

Ce documentaire est non seulement une belle leçon de vie mais aussi une preuve que certains parents, malgré tout, arrivent à avancer même si tout n’est pas gagné. J’invite tout le monde à le regarder, en tout cas moi, je serai au rendez-vous devant France 5 mardi soir !

Cotcotement,
Poupoule
Rendez-vous sur Hellocoton !